• Bonjour !

    Depuis le temps que je vous parle du Pays basque, je ne vous avais pas encore parlé linge basque, alors que j'utilise régulièrement les tissus dérivés de cette tradition. Il est temps de rattraper cet oubli !

    A l'origine ce tissu résistant était fabriqué en lin et utilisé pour confectionner le "saial" ou mante à boeufs, grande pièce de tissu protégeant les boeufs du soleil et des insectes, durant leur travail dans les champs. Il comportait toujours 7 rayures, en référence aux 7 provinces basques (Labourd, Basse-Navarre et Soule au Nord, Navarre, Guipuzkoa, Alava et Biscaye au Sud), la couleur et la largeur des rayures variant selon le métier et le statut social du propriétaire.

    Voilà pour la petite histoire... Avec le temps, les couleurs ont évolué et les tissus basques d'aujourd'hui sont parfois bien loin du classique fond écru et des 7 rayures. La preuve en images avec mes dernières bricoles réalisées dans des chutes de tissu Tissage de Luz...

    Ces étuis à mouchoirs permettent d'utiliser des restes de tissus vraiment petits, j'ai bien éclusé mon stock de chutes !

    modèle issu du livret "Couture facile" édité par Modes & Travaux

    Et pour finir, une petite trousse, pas vraiment symétrique, mais je lui trouverai bien une utilité tout de même !!

    Je vous avais prévenu(e)s : Flashy, les coloris !!

    C'est un début car j'ai encore de quoi faire, alors... la suite au prochain numéro !


    10 commentaires
  • Non, non, je ne fais pas l'autruche, même si mon attitude par rapport à certains ouvrages entamés y ressemble un peu ces temps-ci ... Je me suis simplement mis en tête de faire un peu de tri dans certains de mes tiroirs et je suis retombée sur trois petits coupons de tissu imitation cuir d'autruche. Avec trois fermetures de récup' (oh Canada !), j'ai réalisé ces trois petits pochettes doublées.

    Pas été fichue de monter les trois dans le même sens... on va dire qu'il y a un modèle pour gauchère !

    J'ai un peu triché pour le montage (grosse flemme), du coup il y a des coutures visibles à l'intérieur, mais bon... Quand la pochette est fermée, ça ne se voit pas !

     


    3 commentaires
  • Bonjour !

    Avant le départ en vacances, je vous présente juste deux petites finitions de broderie terminées ces derniers mois...

    Ma jolie couronne de roses offerte chez Ouvrages de Dames a, comme prévu, terminé sa course sur le rabat d'une pochette, je trouvais que la forme de la broderie s'y prêtait bien.

    Tissu extérieur offert par Julie, doublure à petites fleurs de ma réserve.

    Puis, pour m'entraîner dans l'optique d'une production de masse à la rentrée prochaine, j'ai monté un petit étui à coton après avoir brodé dans un reste de fil dégradé.

    Et voilà pour la fin du mois de Juin !

    Le Hérisson prend une pause et vous dit à dans quelques semaines !

    Derniers ouvrages avant fermeture d'été


    13 commentaires
  • Bonjour !

    Il y a des domaines où on sait qu'on n'est pas doué, et où l'on persiste à retourner régulièrement, histoire de voir si la tendance peut s'inverser... Ainsi en est-il pour moi de la couture de vêtements, où je galère à chaque fois que je fais une tentative... Celle-ci n'a donc pas échappé à la règle, il faut dire que le tutoriel s'intitulait "Tee-shirt loose", faisant référence à sa forme... mais aussi en l'occurrence au résultat que j'ai obtenu : la loose totale !! Je m'empresse de dire que le tutoriel était pourtant très clair, mais bon, je suis maudite... ou définitivement pas douée, en fait.

    Le tuto était conçu pour du tissu style jersey mais pouvait aussi convenir à un autre tissu moins souple, j'ai donc décidé de "sacrifier" un coupon PPMC qui traînait depuis X temps dans mes tiroirs pour confectionner une petite blouse plutôt qu'un Tee-shirt... Mais Blouse rime aussi avec loose : je crois que j'ai mal reproduit le patron donc la taille est très juste... même si évidemment sur le cintre, ça ne se voit pas !

    Quant à la pose du biais d'encolure, là encore, un grand moment de solitude, je ne dois pas cranter aux bons endroits, c'est encore pas joli, joli... enfin sous une veste, ça passera, quoi !

    Malgré tout, pour celles qui sont plus douées que moi, vous trouverez le tutoriel ici.

    Bonne journée !


    8 commentaires
  • Dans la boîte

    Il y a quelque temps, je suis tombée en arrêt devant ce joli livre, récemment sorti de l'imagination de la talentueuse Angel Mélie...

    Après avoir suggéré cet achat comme cadeau d'anniversaire à M. Hérisson (avec moults arguments convaincants du genre : "pense à tous ces petits bouts de tissus qui encombrent les armoires et qui vont ENFIN débarasser le plancher !"...), j'ai eu la joie de le découvrir entre le gâteau et le champagne... Yesss ! et comme c'était la petite boite de couverture qui m'avait fait de l'oeil, j'ai commencé par elle, bien sûr !

    Bon, autant vous dire que je ne suis pas sûre de lui faire une jumelle tout de suite, parce que c'est finalement plus compliqué que ça en a l'air, en tout cas pour moi, dont la découpe précise au millimètre près n'est pas le talent premier... Et pour une boîte bien carrée, il en faut de la précision ! Et en plus, il faut presque tout monter à la main, au point glissé, pas mon fort non plus...

    Sans compter qu'il m' a fallu défaire plus d'une fois, ayant monté un panneau, puis la bordure du couvercle à l'envers... (vous avez dit, blonde ?). Et je vous passe le ruban du couvercle qui n'est pas centré...

    Au final, un joli projet tout de même... et deux bouts de tissus en moins !! Ne reste plus qu'à la garnir, ça ne devrait pas être le plus dur ;-)

    Dans la boîte


    8 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique