• Ah, il avait la belle vie, Antoine !

    Je veux parler d'Antoine d'Abbadie, explorateur basco-irlandais du XIX siècle, qui se fit construire au Pays Basque, un joli château par Viollet-le-Duc himself, s'il vous plait... Déjà, il avait bien choisi l'emplacement, sur la Corniche entre Hendaye et Saint-Jean-de-Luz, voyez plutôt :

    L'intérieur étant interdit aux photographes, vous devrez vous contenter de l'extérieur, mais la tonalité y est déjà donnée : on est plein romantisme, avec débauche de détails néo-gothiques, ambiance très sombre de château-fort, on se croirait presque dans la Belle au Bois Dormant de W.Disney... en plus chic quand même...

    Pour évoquer ses lointaines expéditions (ce fut un grand spécialiste de l'Ethiopie), le maître des lieux a fait installer un peu partout sur le château des sculptures d'animaux exotiques : éléphants, serpents, crocodiles et autres drôles de bêtes, y côtoient les plus familiers lévriers, qui étaient les chiens favoris de son épouse.

    Outre ce charmant bestiaire, le porche d'entrée comprend aussi des éléments de décoration rappelant l'Irlande, et bien sûr les armoiries familiales de son père.

    Pour vous faire une idée de la sombre décoration intérieure, voici quelques clichés empruntés au site officiel du Château :

    Abbadia - Vestibule 1

    abbadia Vestibule

    chambre Abbadia

    Salon abbadia

    Envie d'en savoir plus ? Allez-y ! Tous les renseignements ICI.

    A bientôt !


    9 commentaires
  •  

    Bonjour !

    Les ouvrages ne sont guère nombreux, en ce moment... Je profite des rares rayons de soleil dès qu'ils se présentent, et privilégie la photographie aux travaux d'aiguille... Voici donc quelques nouvelles vues d'un grand classique de ce blog, j'ai nommé la somptueuse Villa Arnaga, où je vais souvent me promener...

    Avec le printemps, les fontaines ont repris du service.

    El les jardiniers aussi !!

    La pergola à elle seule, est déjà un petit bijou...

    Et quand on aime, on y revient de nuit !

    Incontournable, vous dis-je...

    Je vous souhaite un bel été, et vous donne rendez-vous à la rentrée, en espérant avoir un peu travaillé d'ici là !

    A bientôt !

     

     


    11 commentaires
  • Bonjour !

    Le très beau temps du mois de décembre dernier m'a permis plus de promenades que d'ordinaire à cette époque de l'année, et notamment des flâneries dans les rues de Bayonne. Après vous avoir déjà emmenés il y a bien longtemps dans les vieilles rues de la ville, il est donc grand temps de vous présenter un autre de ses joyaux, j'ai nommé la Cathédrale Sainte Marie.

    Elle domine la ville, ses deux flèches culminant tout de même à 85 mètres (vue depuis la grande roue installée sur la place de la Mairie de Bayonne)

    Avec le beau temps, son intérieur illuminé est une splendeur....

    Certains vitraux datent de le Renaissance.

    Le cloître attenant, l'un des plus grands de France, vaut lui aussi le détour...

     

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur le site de la Cathédrale ICI


    7 commentaires
  • Bonjour !

    Je avais déjà emmené(e)s y faire un petit tour, mais les beaux endroits méritent plus d'un voyage : retournons donc à Saint Jean Pied de Port, dernière étape française des pèlerins sur la via Podiensis, le chemin menant du Puy-en-Velay jusqu'à Saint Jacques de Compostelle, avant de franchir les Pyrénées par le col de Ronceveaux.

    La ville est traversée par la Nive, où se mirent les maisons plusieurs fois centenaires...

    ... et pour mon plus grand bonheur, elle compte des dizaines de linteaux, portes et autres détails d'architecture que je grapille le nez en l'air...

    "André Fitere l'an 1789 le froment fut à 15 livres"

    Et pour finir, un petit tour sur le chemin de ronde, avec de belles vues à la clef aussi...

    Bref, vous l'aurez compris, Saint Jean Pied de Port, autrement appelée Donibane Garazi, reste un incontournable du Pays Basque !


    6 commentaires
  • Retour aux sources de ce blog, avec de belles maisons basques, photographiées lors d'une ballade automnale dans le village de Sare, au pied de la Rhune, photogénique montagne de la Côte basque...

    Belles maisons basques : le village de Sare

    Commençons par la place du village...

    Ca vous rappelle peut-être quelque chose ? C'est normal...

    Sare - broderie au point de croix - modèle de Laurence Roque

    Le linteau de la Mairie rappelle qu'en 1693, Louis XIV octroya des armoiries au village, en récompense d'un fait d'armes de ses habitants contre des pilleurs espagnols.

    Je vous laisse admirer la suite, entre belles maisons et petits détails d'architecture que j'affectionne...

      

    Et pour finir, l'un des quatorze oratoires (ici, celui de Saint Isidore) qui jalonnent la commune, et qui font de Sare un des villages comptant le plus d'édifices religieux en France....

    A bientôt...

     


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique